Vérone donne l’exemple

La ville nord-italienne de Vérone veut épauler efficacement les femmes aux prises avec une grossesse non planifiée. Elles doivent recevoir le soutien les encourageant à accepter leur enfant.

Vérone - une ville favorable à la vie.

(© Foto: mihtiander/123rf)

En octobre 2018, à une large majorité, le conseil municipal de Vérone a adopté une motion visant à prévenir les avortements. Les institutions pro-vie seront soutenues par l’argent public. Seront également promues les organisations aidant les femmes à livrer leur bébé à l’adoption, plutôt que d’avorter. Enfin, cette initiative déclarera officiellement Vérone comme étant la ville favorable à la vie.

Le conseiller municipal Alberto Zelger, qui déposa cette motion à l’occasion du 40e anniversaire de la législation de 1978 sur l’avortement en Italie, l’a souligné: «Quelquefois, un peu d’aide économique ou la perspective d’un emploi donne déjà à une femme en difficulté la nécessaire paix intérieure dont elle a besoin pour s’occuper de son enfant.» Cette motion rappelle aussi que la vie de toute personne doit être à tout point de vue acceptée et protégée depuis la conception jusqu’à la mort naturelle.

Cela ferait du bien à la Suisse d’avoir quelques villes comme Vérone. Tant que ce ne sera pas le cas, on aura d’autant plus besoin de l’ASME, qui assiste les mères dans le besoin en les conseillant et en leur offrant une aide concrète. Ainsi notre Fondation encourage ces femmes à dire oui à l’enfant. Pour cela, il faut le soutien privé fourni par un large cercle de bienfaiteurs et sympathisants.