Un enfant survit à la pilule abortive

L’enfant sur cette photo est né malgré la pilule abortive prise par sa mère, qui allait regretter son geste peu après. Heureusement, elle a trouvé sur Internet l’organisation du Dr George Delgado (USA). Ce médecin a développé un processus qui stoppe l’effet de la pilule. Son organisation compte déjà 450 médecins, dont le Dr Brent Boles.

Le Dr Boles avec l’enfant sauvé de l’avortement.

Le Dr Boles avec l’enfant sauvé de l’avortement.

Lorsque la femme a remarqué qu’elle était enceinte, elle a contacté Planned Parenthood et a reçu des pilules abortives. Elle a pris les deux premières, qui diminuent la concentration en progestérone dans le sang, une hormone nécessaire pour la poursuite de la grossesse. La mère a renoncé à prendre une pilule supplémentaire, destinée à provoquer l’accouchement, car dans l’intervalle, elle avait décidé de ne pas avorter.

 

Sauvé malgré un avortement démarré

La mère a été informée du réseau «Abortion Pill Reversal» (APR; fr: inverser l’effet de la pilule abortive) du Dr Delgado, qui l’a mise en contact avec le Dr Boles. La troisième pilule n’ayant pas été prise, l’enfant avait des chances d’être sauvé. Le Dr Boles a pris soin de la mère et est même devenu celui qui a délivré cet enfant né en bonne santé. Il a alors publié cette image sur Facebook, où il porte le nouveau-né, en commentant: «Je viens de délivrer cet enfant et je publie cette photo avec la permission de la patiente. Comme on le voit, quand une femme prend la pilule abortive, il arrive souvent qu’elle le regrette peu après. C’est ce qu’a vécu cette patiente. Les partisans de l’avortement vous mentiront, ils vous diront qu’il est impossible d’inverser le processus. Eh bien, c’est faux!»

 

L’ASME invite le Dr Delgado

Le Dr George Delgado, fondateur du réseau «Abortion Pill Reversal», se rendra en Suisse au mois de juin sur invitation de l’ASME, et tiendra des conférences publiques, devant du personnel médical et devant le public, sur ses méthodes et sur les résultats scientifiques obtenus. Grâce à sa méthode, il a déjà sauvé 500 bébés au dernier moment, tous nés sans séquelles. Samedi 15 juin 2019, une conférence aura lieu à Münchenstein où tous les lecteurs et lectrices sont cordialement invités. Veuillez noter cette date et vous inscrire à temps. Le nombre de participants est limité.