L’avortement, cause de décès

L’Office fédéral de la statistique (OFS) publie des éléments concernant les cas de décès et leurs causes les plus fréquentes en Suisse. Mais les décès par suite d‘avortement ne sont pas pris en compte.

L’avortement, cause de décès: occulté par les statistiques.

L’avortement, cause de décès: occulté par les statistiques.

Les éléments à ce sujet concernent 2016 où, selon l’OFS, il y a eu en Suisse 64 964 décès. Principale cause pour 20 712 des cas: les maladies cardio-vasculaires. Ensuite, pour 17 201 des cas: le cancer, puis pour 5764 et 4108 des cas, respectivement la démence et les maladies respiratoires. Les accidents et les actes de violence ne viennent qu’en cinquième position, avec 3715 cas. Les avortements ne sont pas pris en compte, bien qu’ils s’agisse en l’occurrence d’un acte de violence mortel.

En 2016, selon l’OFS, il aurait dû y avoir en Suisse 98 156 naissances. Aurait dû – car il n’y a eu que 87 883 naissances vivantes. 10 273 enfants furent avortés. Sans l’ASME, il y en aurait en encore plus. En réalité, l’avortement, est donc en Suisse la troisième cause de décès la plus fréquente.