Diplôme universitaire et syndrome de Down

Cet été, à l’université d’État de Loutsk, en Ukraine, il y eut, parmi les lauréats de fin d’études, également Bodhan Krawtschuk. Il a étudié l’Histoire. Détail particulier: Bodhan est porteur du syndrome de Down.

Université de Loutsk.

Université d’État de Loutsk – Ukraine.

Le 11 juillet, pour ce jeune ukrainien, c’était fait: enfin, il avait en mains le diplôme de bachelor en sciences historiques, celui même que lui avait délivré l’université d’État ukrainienne de Loutsk.

La Kyiv Post cite en ces termes le chef du département d’Histoire: «Je peux dire qu’il a assimilé le contenu de l’enseignement. Ses réponses à l’examen furent assez pertinentes pour mériter une note élevée.»

Dans une interview donnée à la station officielle «UA:Pershyi», le lauréat dit qu’il voudrait maintenant trouver un emploi, travailler, fonder Université d’État de Loutsk – Ukraine une famille, subvenir à ses besoins, et aider son père et sa mère.»

Hélas, de plus en plus d’enfants trisomiques sont avortés, et ce en Suisse aussi. Pourtant, des vies comme celle de Bodhan montrent qu’une existence pleine de sens et de bonheur est possible pour des gens porteur du syndrome de Down.