Une doctoresse parle des conséquences de l’avortement

Les textes dans cette rubrique parlent du Post Abortion Syndrome (PAS), qui est une séquelle de l’avortement. Le Dr. Angelika Pokropp-Hippen, l’auteure des articles, est spécialiste de médecine générale et psychothérapeute, et possède son propre cabinet à Münster, en Allemagne. Elle a une grande expérience concernant les femmes souffrant du PAS après avoir avorté.

A mon cabinet, je rencontre fréquemment un syndrome où prévalent des symptômes soit corporels, soit psychiques. Dans nombre de cas, je décèle une concordance temporelle entre le début du développement des symptômes et un avortement.

Un avortement pèse fortement sur le psychisme de la femme et peut conduire à une complication, le «Post Abortion Syndrome » (abrév. angl.: PAS). Les facteurs déclenchants (trigger) font de temps à autre surgir spontanément des images intérieures liées à des sensations telles que la peur et des accès de panique.

La complication consécutive à un avortement fait l’objet d’études au niveau international. L’Institut Elliot (Springfield, USA, 1994) en a mené une sur 260 femmes de 15 à 35 ans originaires de 35 états des USA, après leur avortement.